Article optimisé SEO : par où commencer ?

Une stratégie de rédaction web optimisée (SEO) relève de l'évidence en 2021. Quelques connaissances théoriques sont nécessaires pour maîtriser les principaux concepts SEO et pour comprendre les mécanismes comme les enjeux.

il y a un mois   •   6 min de lecture

Par Cédric Godart
Table des matières

Rédiger un article optimisé est une garantie de trafic qualifié, mais cela nécessite plusieurs qualités : documentation, intuition, doigté et surtout patience.

SEO : définitions utiles

Les réponses aux questions de base que l'on se pose en SEO.

Ça veut dire quoi SEO ?

SEO renvoie à l’expression Search Engine Optimization (Optimisation pour Moteur de Recherche).  

Ce terme définit l’ensembles des techniques en jeu pour améliorer la position d’un site web et de ses pages dans les résultats renvoyés par un moteur de recherche – ce que l’on appelle SERP (Search Engine Results Page)-.

La SEO est confiée à un rédacteur web.

SEO : masculin ou féminin ?

La lettre O renvoie à optimisation. Le terme devrait donc être féminin en français. Toutefois, on trouve plus régulièrement le SEO que la SEO.

SEO, SEA : quelle différence ?

SEA signifie "Search Engine Advertising". Il s'agit d'une stratégie consistant à payer pour figurer dans les résultats des moteurs de recherche. C'est de la publicité permettant de générer du trafic rapidement.

L'optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) est entièrement complémentaire à la SEA, mais elle requiert de la patience. D'expérience, cela peut s'avère (bien) plus payant sur le long terme.  Le contenu qui dure est un contenu sûr pour un moteur de recherche, si (et seulement si) il est de qualité et, si possible, régulièrement actualisé.

Mon conseil ? Donnez-vous du temps ! Le contenu ne va pas être indexé et figurer en tête des recherches du jour au lendemain. Il faut plusieurs semaines, voire mois, avant d'obtenir des résultats tangibles et, surtout, durables. Faire du SEA ("payer pour être indexé") en attendant que la SEO opère est une stratégie idéale si vous avez besoin de trafic rapidement, mais l'envisagez dans la durée.

C'est quoi un article optimisé SEO ?

On appelle article optimisé un contenu destiné à être publié sur le web favorisant le référencement naturel.

Quand on me demande ce qu'est un article SEO, j'ai pour habitude de répondre : c'est un article qui répond le mieux possible aux questions des internautes, avec structure et valeur ajoutée.

Quels sont les principaux éléments d'un article SEO ?

L’article optimisé (SEO) comprend plusieurs éléments :

  • Un mot clé principal : il définit l’intention de recherche ;
  • Des mots-clés secondaires ;
  • Des termes liés au sujet traité (aspect sémantique de l’activité).

Une fois ces balises déterminées, vous devez écrire pour le web en adoptant une structure claire et fondée. Je vous renvoie à l'article "Comment rédiger un article de blog".

SEO : pour quoi faire ?

La stratégie SEO va permettre :

  • d’une part, aider une page à être référencée sur les moteurs de recherche (Google, Bing, Qwant, DuckDuckGo) ;
  • de l’autre, faire figurer la page en tête des résultats pour une requête donnée sans devoir payer.

Ce qu’apporte la SEO à un site web

La SEO permet d'obtenir du trafic dans la durée. Moz résume cela très bien :

  • Qualité de trafic : l’art de viser juste pour trouver le public et l’audience les plus appropriés. Si vous vendez des tomates et attirez des acheteurs de soja, quelque chose a cloché ;
  • Quantité de trafic : la quantité de “bonnes personnes” attirées dans vos filets, en fonction de l’intention de recherche ;
  • Résultats organiques : s’il s’agit d’un terme savant, il est simple à comprendre. Payer pour de la visibilité revient à acheter du trafic. Si vous travaillez en SEO, vous générez du trafic par le référencement naturel de vos pages et ce trafic-là est gratuit (bon d’accord, il faut rétribuer le rédacteur web).

8 conseils utiles pour démarrer en SEO

Pour écrire du contenu susceptible d'être indexé avec brio, voici quelques conseils utiles en SEO que j'utilise et mets en pratique depuis plusieurs années.

1. Apprenez à trouver des thématiques et mots-clés pertinents

Il existe une multitude d'outils pour rédiger des articles SEO. Voici quelques pistes en ordre dispersé.

Commencez par poser une question à un moteur de recherche : c'est un travail de base qui ne vous coûte qu'un peu de temps et de jus de cervelle. Ensuite, analysez les “autres questions posées” par les internautes et les “recherches associées“. Vous avez déjà une bonne base de travail pour créer du contenu qui réponde aux questions des internautes.

Recherches associées à meilleur restaurant de bruxelles dans Google
Recherches associés à "restaurant à Bruxelles" dans Google

En complément, utilisez un outil SEO. Ce ne sont par les références qui manquent dans le domaine entre Screaming Frog, SEMRush, SpyFu, RavenTools et l’indispensable plugin Yoast SEO du CMS WordPress.

Pas besoin de ruiner, Google Trends est gratuit. Ce service permet de connaître la fréquence à laquelle un mot clé est tapé dans le moteur de recherche Google. Il donne également un aperçu (particulièrement éclairant) sur les données de recherche par région et par langue.

Exemple avec “nouvel iPhone”.

Recherche sur le nouvel iPhone dans Google Trends
Une recherche dans Google Trends (outil SEO)
Le sujet vous intéresse ? Lisez "Trouver les bons mots clés et les mettre en valeur 💬"

2. Respectez les standards et la structure SEO

Une fois le mot clé (ou l’expression clé) choisie, il faut organiser votre contenu en respectant quelques règles permettant de l’optimiser en termes de SEO.

Pour la structure du texte, je vous renvoie aux articles “Titres, intertitres, points d’entrée: écrire un article plus lisible sur le web” et “Trouver un bon titre pour un article“.

3. Rédigez des articles détaillés

Combien de mots ou de signes ? Tout dépend du type d'article que vous écrivez. Voici quelques exemples :

  • pour un article de blog, comptez 500 à 800 mots minimum pour bien "scorer" : plus l'article est long (et documenté), plus il est susceptible d'être bien référencé (cet article fait 1.400 mots soit environ 8.500 signes, pour vous donner une idée) ;
  • fiche produit : minimum 250 mots pour permettre à l'internaute de se décider à acheter ;
  • FAQ : environ 300 mots pour que le texte soit correctement compris et indexé.

Toutefois, il ne s'agit pas d'une science exacte. Dans le domaine du contenu optimisé et du SEO, les algorithmes changent au fil du temps. Gardez toujours un esprit de bon sens et de débutant.

Un moteur de recherche analyse le comportement de l’internaute sur une page web avant tout ! Si les visiteurs y répondent positivement, c’est un bon point pour vous. Vous pouvez respirer : le moteur va rapidement détecter une supercherie, mais il ne va pas pénaliser l’indexation d’un texte auquel il vous manquera 14 mots.

4. Placez correctement les mots-clés

Le taux de répétition d’un mot clé ou d’une expression est essentiel pour faire comprendre au moteur de recherche qu’il s’agit d’une requête importante.

La pondération est de mise dans la répétition ou la distribution. Privilégiez toujours la présence des mots-clés principaux dans les intertitres (balises Hn). Ne brûlez pas toutes vos cartes dans les deux premiers paragraphes.

5. Évitez les combats perdus d'avance

Positionnez toujours votre article sur des mots clés populaires, mais veillez à trouver des sujets pour lesquels la concurrence n'est pas trop rude. Dans des domaines comme l'immobilier, la santé ou les finances, la concurrence est particulièrement costaude. C'est un défi extrêmement grisant pour un rédacteur web, mais les résultats seront moins évidents (ou rapides) à atteindre.

6. Actualisez votre contenu

Un contenu bien indexé conservera une aura certaine sur le long terme, on l'a compris. Son indexation peut même s'améliorer avec le temps. Pour cela, n'hésitez pas à mettre à jour les articles et les pages web régulièrement : nouvelles informations, corrections, précisions, actualisations.

7. Veillez à insérer des liens (internes et externes)

Les liens internes à votre site web permettent à un moteur d’en comprendre l’architecture du contenu. D'en faire une sorte de cartographie sémantique.

Les liens externes vers des résultats de référence sont un gage de confiance dans le rang d’indexation.

8. Plantez des liens ailleurs et récoltez du trafic

Si vous rédigez dans votre coin, n'oubliez pas de le faire savoir au reste du monde. Vous allez faciliter le travail des moteurs de recherche et accélérer votre indexation. En effet, plus des sites, des articles et des internautes renvoient vers votre page, plus elle répond à une demande. Plus solide en sera l’indexation. C’est ce que l’on appelle les backlinks (rétroliens). Ils se créent, s'échangent, se négocient et (parfois) s'achètent.  

Imaginez ces rétroliens comme autant de petits panneaux publicitaires qui indiquent le chemin vers votre article. Un cercle vertueux qui ne coûte pas un rond! Le conseil gratuit : partagez votre article sur les réseaux sociaux ainsi que sur des forums et des sites spécialisés (Reddit, Discord).

Cet article vous intéresse ? Alors, partagez-le ! ☺️

Lire la suite